So What ?

Publié le par Onali

 So What ?

On me dit souvent que j’intellectualise beaucoup trop les choses et que je garde toujours une trop grande distance entre mes émotions et la réalité. J’ai toujours eu un temps de retard entre le discours que l’on me tient et la réponse que j’aimerais formuler. J’ai souvent envie de noter mes idées et d’y réfléchir après, au calme et en toute tranquillité.

Effectivement ça déclenche des réactions parfois incompréhensibles pour mes proches, quelques critiques également. Je n’ai pas le choix, j’ai vraiment du mal à accorder ce que je ressens avec ce que l’on m’annonce, et ma trop grande pudeur que je cache derrière un trop plein de délicatesse me met des bâtons dans les roues très (trop) souvent.

J’ai toujours eu besoin de faire le vide autour de moi pour prendre une décision. Les grandes décisions évidemment. Pour les choix quotidiens je me débrouille plutôt bien, merci.

Alors quand la question du mariage s’est posée, je me suis vite retranchée dans ma bulle et j’ai commencé à cogiter. Qu’est-ce que signifie le mariage pour moi à ce jour ?

Evidemment, je ne peux pas cacher que mes rêves de petite fille bercée par Walt Disney n’ont pas resurgis inopinément, bousculant tout sur leur passage et réclamant à corps et à cris toute mon attention. La belle robe, la salle magnifique, la fête jusqu’au bout de la nuit, voilà ce à quoi j’ai pensé.

Puis les invités, le traiteur, les vins et tous les détails nécessaires à la bonne marche nuptiale. Je me suis vite confrontée à ces problèmes matériels et je me suis cabrée. Parce que je n’aime pas les contraintes, je n’aime pas devoir inviter un tas de personne juste pour respecter un code familial obsolète, je me liquéfie à la pensée d’être le centre de l’attention pendant quelques heures (je suis une grande timide), j’ai peur d’être guidée de force par les bonnes intentions qui ne manqueront pas de surgir. Je voudrais me marier pour autre chose que tout ça.

Tout d’abord, je veux me marier pour être liée officiellement à Lui. Pour affronter le monde en affichant mon scandaleux bonheur. Une journée que j’aimerais faite d’amour, de tendresse et de joie. Une journée pendant laquelle Lui et moi serions unis, et pas seulement par notre amour. Par ce quelque chose de tangible et de réel qui m’inviterait à laisser tomber mes rêveries quotidiennes. Je souhaiterais me marier pour que nous partagions pendant quelques mois, le bonheur d’un grand projet réalisé à deux. Notre premier projet.

Pour fermer le caquet de toutes ces personnes mal intentionnées, qui ont laissé libre cours à leur venin toutes ces années, qui ne m’ont pas soutenu et préféré m’enfoncer allègrement en souhaitant de toute leur force me voir sombrer. Par orgueil aussi. Par fierté. Par l’envie de prendre ma revanche sur une vie qui m’a un peu malmenée émotionnellement. Je sais bien que ces raisons sont naïves, un peu bêtes et que l’amour est un prétexte un peu trop utilisé pour le mariage. Que mes rêves de petite fille prennent peut-être le pas sur la raison. Que j’idéalise beaucoup trop ce nuage marital.

Toutes ces petites choses se promènent à la périphérie de ma bulle.

Mais j’ai envie d’aller jusqu’au bout de ma décision. De notre décision et de notre envie. Parce que je ne suis plus seule et que j’aime beaucoup l’idée de m’engager avec Lui.

Pour savoir que, ce que je construis avec Lui, c’est les bases de notre famille et que ça me remplit d’une joie inégalable.

"Ne sois pas déçu en surestimant le bonheur dans le mariage. Souviens-toi des rossignols qui chantent seulement dans les mois du printemps, mais sont généralement silencieux lorsqu'ils ont pondu."
Thoma
s Fuller

Publié dans Interludes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MikoMake 29/07/2014 16:10

Très bel article, très touchant, très doux et qui m'a l'air très sincère. J'ai pris plaisir à le lire et à comprendre le message que tu as voulu faire passer avec, je trouve, beaucoup de tendresse malgré la réalité du fond.

Je te souhaite beaucoup de bonheur avec "Lui" donc :D

Miko.

Onali 29/07/2014 16:27

Merci pour ton commentaire Miko !
Je sais que cet article est plein de maladresses mais je suis très heureuse que tu aies senti la tendresse et la sincérité de mon message.
C'est le plus important !