Touchée en plein coeur

Publié le par Onali

Touchée en plein coeur

Au cours d'une soirée entre amis, en couple et célibataires, un sujet de discussion est venu éclairer la froideur de cette nuit d'hiver.

Je vous plante le décor (bah oui, on veut devenir écrivain oui ou merde ?!) :

Un couple d'amis nous a invité à manger dans leur toute nouvelle maison que l'homme à construit de ses mains et qui est toute en bois (pas l'homme hein, la maison).

On arrive en retard. Comme d'habitude. C'est la faute du Chéri. Il a voulu essayer un chemin différent de l'habituel. Ce qui était à prévoir arriva, nous nous sommes retrouvés en rase campagne, sur une route sinueuse et sans éclairage (à part nos feux hein, pas cons les bestiaux quand même), au milieu de pétaouchnoque.

Mais, comme j'avais anticipé ce retard, je restais zen et je chantai même à mon Cher et Tendre, le célèbre "Laisse-moi t'aimer" du tant regretté Mike Bran(d)t à plein poumons. On aime ou on n'aime pas (en fait j'essayais de cacher ma nervosité) (ce couple d'amis me rend nerveuse) (enfin surtout elle) (je vous dirais pourquoi un autre jour).

Bref, nous sommes arrivés, tout pimpants dans l'air frais de la nuit. Accueillis par un visage renfrogné et une certaine distance. Comme d'habitude.

On jette des regards étonnés autour de nous. On s'attendait à voir la huitième merveille du monde. Bof. C'est une jolie maison. Banale et fonctionnelle quoi. Beaucoup de bruits pour rien comme disait un bon ami à moi (il est mort cet ami) (il y a longtemps, avant ma naissance) (inutile d'être triste donc).

La soirée se déroule cahin-caha. Heureusement qu'on ne les attendait pas pour mettre l'ambiance. On papote, on discute, on rigole et on pète un coup. Ça va mieux. Puis en fin de soirée quand l'alcool et les clopes délient les langues (j'adore ces instants) (les plus grands secrets ont été dévoilé au moment des pauses clopes, sachez-le), on en vient à parler de ce que nous apporte le fait d'être à deux.

D'être en couple, amoureux et habitant sous le même toit. On était deux couples et deux amis célibataires. Deux gars.

Et c’est à ce moment précis que le Chéri me fait lune très belle déclaration d’amour (enfin depuis un bon moment quoi). Comme ça. En direct live. Devant tout le monde.

Ce n’est pas qu'il n'en fait jamais. Il a l'amour discret et pudique. Je l'aime pour ça.

Il a parlé de ce que je lui apportais au quotidien. Grâce à deux-trois gestes habituels, quelques qualités bien placées et ces défauts qui font tout mon charme. C'était une déclaration impromptue, jolie, fleurie et surprise. Il m'a touché en plein cœur. Mon feu d'artifice personnel, mes papillons dans le ventre, mes paumes moites et mon visage qui rougit. Oui. Comme une adolescente énamourée.

L’amour de l’autre (quand il nous correspond au plus près) nous tire vers le haut. Nous encourage. Nous pousse à nous dépasser. A devenir ce que l’on est.

On peut avoir besoin d’air et le prendre. Même en couple. On peut rire seule ou à deux. On peut avoir un jardin secret et un jardin secret à deux.

Que l’on cultive avec soin, avec tendresse, patience et amour.

On peut ressentir la solitude à deux. Et être ensemble en joignant nos solitudes.

Et vous ? Que vous apporte le fait d’être ensemble et de vivre à deux ?

(Au final, pas si ennuyeuse que ça la soirée)

Publié dans Couplet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article