Comment le Destin m'a vengé de Mme Connasse !

Publié le par Onali

Comment le Destin m'a vengé de Mme Connasse !

Vous allez me dire : «Tu es vraiment trop bête (euphémisme), pourquoi passer ton Jour de l’An avec Mme Connasse ? », « C’est bien fait pour toi », « Arrête de nous enquiquiner",

"T’avais qu’à pas », "Bien fait espèce de foldinguotte".

Ok. C’est pas faux (« qu’est-ce que tu ne comprends pas ? » private joke).

Mais ce n’est pas totalement de ma faute.

Premièrement, moi je voulais faire plaisir au Chéri. Oui. Je voulais qu’il passe le Réveillon du Jour de l’An avec ses amis, autour d’un bon repas et d’une folle nuit durant laquelle nos deux corps se seraient trémoussés frénétiquement au son de musiques technos (comme dans notre folle jeunesse ahem ahem). Voilà.

Deuxièmement, la plupart de nos amis ne sont pas tous accompagnés de Mme Connasse. Il y a en même qui ne sont pas accompagnés DU TOUT. Et qui étaient présents.

Troisièmement, j’avais envie de sortir. Aha.

Mais, pour ma défense, je ne savais pas que Mme Connasse était en mode Super Connasse. Qu’elle s’était déjà prise une cuitance de championne le midi même, qu’elle était malade et qu’elle était en colère contre son Monsieur. Aie aie caramba me suis-je dit intérieurement.

Le truc avec cette Mme Connasse (parce qu’il y en deux dans mon entourage), c’est que parfois elle peut être franchement agréable, douce et presque intéressante. Il nous même arrivées de nous trouver des points communs. Mais pas ce soir.

Tout y est passé. Sa future opération des seins (« oh tu travailles ? Ah bah tu ne pourras pas venir me rendre visite à l’hôpital ? Euuuh… »), ses nombreux et présupposés flirts avec les hommes de son boulot (« je suis totalement le type de mon chef, mince, petite et brune, d’ailleurs il m’a déjà envoyé des mails salaces mais c’est mon autre collègue qui a répondu quelle salope cette fille je te jure mais si j’avais su qu’il fallait coucher pour avoir une augmentation… »), son poids (« oui j’ai encore perdu mais je me sens tellement bonne comme ça, d’ailleurs on va mesurer la taille de mon buste, oui pour voir combien j’ai encore perdu »), ses folles soirées de jeunesse (« et une fois j’ai dragué un mec pour qu’il nous amène et après je l’ai insulté toute la soirée et je me suis fichue de lui pour retrouver un autre mec pour qu’il me raccompagne »), pour finir par des selfies à deux balles avec le meilleur ami de son Monsieur. Qu’elle a affiché sur sa page facebook. Aha. Quelle rigolade.

Mme Connasse a beau être petite, mince et bonne, elle prends quand même beaucoup de place et fait beaucoup de bruits. De plus, elle est grossière, injurieuse, indélicate et franchement énervante. Vous savez, comme un moustique qui ne meurt jamais.

Enfin…Elle faisait beaucoup de bruit jusqu’à son extinction de voix. Héhé.

Et l’heure d’aller bouger du popotin en boîte de nuit est arrivée. On était cinq. Et on a pris un coup de vieux. Dantaface. Bam.

Musique nulle. Ambiance réfrigérante. Boissons fades. Puputes en robes ras-la-petite-fleur, talons Ile des Vérités, danses suggestives de Gogo et vocabulaire limité. Un régal. Ne cherchez plus, on aurait pu faire un casting pour la prochaine Maison des Secrets.

Heureusement, j’ai pu observer la faune et la flore (mon péché mignon), encourager un ami à aborder une jeune fille (alleeeeeez vas-y bordayl !), voir des mecs tomber de tout leur long (dont le Monsieur de Mme Connasse qui a eu la honte de sa vie hihi), et surtout assister au plus grand spectacle de Jalousie que je n’avais pas vu depuis longtemps. Avec crise de larme, menace, volte-face et provocation.

Pour finir cette soirée en beauté, le Monsieur de Mme Connasse s’est fait virer par les videurs cause trop de sang chaud et de fierté mise à mal, un pote s’est endormi et Mme Connasse s’est retrouvée muette, merdeuse et tremblante de froid dans la nuit glacée (j'ai quand même pris son manteau au vestiaire, je suis trop gentille, et c'était moi qui avait les tickets hinhin).

La Roue a tourné. Enfin. Merci 2015. Merci.

Et moi…Je suis rentrée avec le Chéri, épuisée, rigolarde et un peu langue de vipère (OH CA VA) en me disant que l’année prochaine, il n’y aurait pas photo. Ça sera repas, bisou et dodo.

Et vous ? Comment s’est passé votre Nouvel An ?

Publié dans Complainte

Commenter cet article