"Une saison blanche et sèche" d'André Brink

Publié le par Onali

"Une saison blanche et sèche" d'André Brink

Par hasard. Par instinct. Par besoin. Par nécessité.

En flânant dans la bibliothèque chargée de mon adorable belle-maman, je suis tombée sur ce livre de poche défraîchi, édité en 1980 (en France): "Une saison blanche et sèche". Par cet auteur que je rencontrais souvent au hasard d'écoute et de conseil, André Brink.

Jusqu'à ce que je lise le résumé de sa vie, je ne le connaissais pas. Seulement par quelques remarques du style "très grand auteur", "controversé", "style désuet mais frappant". Un auteur au style hypnotisant, à l'écriture et aux expressions délicieusement inusitées.

J'ai tendu la main, il est venu se loger au chaud dans le creux de ma paume et durant mes longues minutes d'attente, je visite l'Afrique du Sud de l'apartheid.

Ben Du Toit est un afrikaner (Africains blancs d’Afrique du Sud de langue maternelle afrikaans). Un "Hollandais du Cap". Qui fait un choix décisif arrivé au tournant de sa vie. Il a le choix de se taire, de laisser faire ou de se battre avec ses propres armes contre le silence et l'obscurantisme.

Dans une atmosphère violente, étouffante et immobile, se joue un bras de fer entre la police secrète d'Etat et cet homme, un professeur dans la fleur de l'âge à la routine achevée, un honnête père de famille dont la médiocrité est flagrante.

Cet homme va basculer et tenter l'impossible, plonger tête baissée dans une enquête dangereuse et pleine de non-dits. Ce n'est pas un thriller, ce n'est pas un polar. C'est le récit d'un homme simple, d'une homme du quotidien qui ne peut laisser passer une injustice dont est victime la mémoire d'un homme noir, pauvre et fier.

Loin de moi l'idée de brandir ce livre en réponse à ce que nous avons vécu ces derniers jours, mais mon cœur révolté trouve une forme d'apaisement à savoir que ce combat a été mené par d'autres que nous il y a quelques années. Qu'essayer de faire taire les gêneurs n'est pas une fin en soi. Mais provoque plutôt le contraire. Une provocation à toujours plus d'humour, de caricature, de rires et libre pensée.

Mais pas de mélange, ce livre nous raconte avec une plume lente et coulante, le combat de Ben Du Toit pour découvrir la vérité dans une société rigide et divisée. A une époque où la religion jouait un trop grand rôle dans la politique des hommes, durant ces années sombres de l'apartheid.

C'est l'histoire d'un homme qui se réveille en sursaut d'une vie trop rondement menée, qui se fait pousser et tirailler par sa conscience et qui décide de réagir. De briser sa vie si bien rangée, de fracturer son couple et d'éclater sa famille.

Tout simplement.

"J'ai l'impression d'être à la lisière d'une autre saison blanche et sèche, peut-être pire que celle que j'ai connue, enfant."

"Une saison sèche et blanche" d'André Brink aux éditions Livre de Poche.

Publié dans Partitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article