Une toute nouvelle chanson

Publié le par Onali

Une toute nouvelle chanson

Je danse la valse-hésitation.

Je ne sais pas vraiment. Un coup oui, un coup non. Comme c'est tentant.

Puis je finis par faire un petit geste de la main, fermer mon cœur à cette envie impérieuse et penser à autre chose. Ne plus penser à ce désir viscéral. Cette envie profonde.

Ça remue là-dedans. Et depuis quelques mois maintenant.

Avant, pas de problème, ma raison me disait bien que c’était inenvisageable pour le moment.

Non mais tu m’as vu ? Les conditions ne sont pas du tout remplies. Du tout du tout. Le boulot, l’appart et les sous. Rien ne rentre dans mes petites cases. Nada. Que dalle. Jusque là, ça ne me dérangeait pas. J’ai toujours été patiente, pour tout. Subir les conflits familiaux, décrocher un boulot, partir et devenir (ENFIN) autonome. M’assumer tant bien que mal, ne plus rendre de compte, se sentir chez-soi. Je serrais les dents et je savais bien que viendrait mon tour.

Et tout s’est fait de manière très fluide.

Puis…depuis quelques mois, il y a ce truc qui me démange. Ce truc qui me donne envie.

Me fais palpiter le cœur. Avoir des paillettes dans les yeux. Et la tête dans les nuages.

Me dire que moi aussi j’aimerai bien en avoir un, à moi, à nous.

J’ai hésité à écrire ce billet. C’est assez intime, pour moi en tout cas. Mais j’ai besoin de partager ce sentiment avec quelqu’un…Peut-être que…

Moins de poésie aujourd’hui pour mieux flouter les traits.

J’en ai envie. Il en a envie. Mais je pense qu’on meurt de trouille et qu’on préfère invoquer quelques raisons bien foireuses pour ne pas tenter.

Pourtant c’est là. Le sujet est souvent évoqué, rêvé, construit. Mais sans le grand saut dans l’inconnu qui vient après…

Pourtant on s’aime. Ah ça oui, on s’aime fort et depuis longtemps ! Je nous imagine très bien, tous les deux, heureux et fiers. Tranquilles et apaisés devant notre choix.

Alors pourquoi non ? Pourquoi pas encore ?

Pourquoi hésiter, éviter, lorgner et loucher sur ceux qui l’ont fait ?

Je veux un Toi+Moi version amour pour la vie. J’ai besoin d’un Nous qu’on puisse toucher, aimer, serrer, câliner, adorer.

Et toi aussi. Je le vois dans tes yeux, dans ta manière de me regarder, dans la façon dont tu envisages notre avenir. Dans tous les efforts et les sacrifices que tu fais pour nous.

Cette maturité qui me bouleverse. La douceur et la patience dont tu fais preuve avec ceux qui nous entourent. La joie de vivre que tu dégages. La solidité dont tu fais preuve dans ton engagement envers moi. L’amour que tu nous portes. La patience et la persévérance dans tes choix de vie.

Cette main qui prend la mienne pour un aller sans retour.

Alors quoi ?

C’est pour bientôt, oui ou non ?

Le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y succomber.

T’inquiète Oscar, j’y pense, j’y pense…

Publié dans Lied

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article