Vide

Publié le par Onali

Vide

Elle soupire et lance négligemment ses clés sur la console poussiéreuse de l'entrée. Elle est fatiguée. Fatiguée de tout, de sa vie monotone, de son travail en dents de scie, de sa solitude et de cette relation hors norme.

Elle se déchausse, enlève son manteau et s'affale lourdement sur le canapé défoncé. Elle allume la télé, la met en sourdine et allume une clope. Pause bienfaisante qu'elle a attendu toute la journée. Bordel que c'était long ! Et le mal de crâne qu'elle se traîne depuis sa cuite du weekend n'arrange pas les choses, surtout son humeur.

Elle repense aux mots durs qu'elle a lancé à sa collègue aujourd'hui, s'en veut un peu de la sécheresse de son ton mais balaie bien vite ses infimes remords sous le tapis de son caractère d'acier. Elle a tellement donné pour ce boulot de merde qu'elle ne va pas laisser une petite conne lui faucher l'herbe sous les pieds. Les journées sans fin, sa vie sociale qui s'effiloche et ses amours qui lui laissent un goût de plus en plus amer dans la bouche. Les appels des clients, les problèmes des collègues, les soucis quotidiens de ce boulot chronophage prennent de plus en plus de place dans sa vie.

Mais elle ne faiblira pas. Elle a trop donné et beaucoup trop abandonné.

Elle tente, en vain, d'oublier tout ça en faisant la fête tous les weekends. Elle sort, elle boit, elle fume et s'étourdit de superficialité. Elle bavasse dans le vent, flirte à bouche-que-veux-tu, ricane, se moque et emmerde le monde. Fais des caprices, écarte les importuns d'un geste nonchalant, rêve de ses futures vacances payées par papa-maman. Bois encore, fume plus, et rentre se coucher pour cuver le vide de sa vie.

Même cette relation qu'elle entretient épisodiquement avec son supérieur ne lui apporte plus rien. À peine quelques frissons d'excitation devant l'interdit de cette relation. Pas d'engagement, pas d'amour, pas de sentiments. Venant de lui, elle s'en fout. Elle veut juste oublier. Avec lui ou un autre c'est pareil. Elle rêve mariage et gosses tout en fuyant les relations saines et stables.

En fait les mômes l'ennuie, le mariage c'est juste pour la robe et la bouffe, toucher un peu de pognon pour partir faire ce stage de plongée sous-marine à Cuba dont elle rêve depuis des lustres.

Puis...bon...en y réfléchissant bien, se marier c'est sympa question image quand même. Ça pose, ça fait respectable et puis elle pourra se vanter auprès des dernières copines célibataires, histoire de bien leur faire comprendre qu'elles sont de la merde. Ah et sa mère aura un nouveau putain de but dans sa vie tiens ! Elle pourra s'agiter et tout payer devant le futur bonheur de son unique fille.

Elle aspire une bonne bouffée, recrache peu élégamment la fumée et étend ses longues jambes.

Foutu boulot de merde. Et foutu mec !! Il n'a pas cessé de lui envoyer des sextos dégueulasses toute la journée. Comme si elle avait besoin d'un homme mûr accro au porno dont la femme frigide ne lui apporte plus rien dans sa vie. Encore une belle connerie que d'avoir craqué et couché avec lui pendant ces régionales.

Elle était seule et un peu bourrée, il était à l'affût et lui jetait des oeillades gourmandes depuis le début. Il l'a charmé, lui a vendu du rêve et pendant un court instant elle avait cru que c'était la solution à ses problèmes. Et bien non. Comme une démangeaison qu'on gratte pour un soulagement qui s'avère bref et frustrant.

Elle éteint sa clope dans le cendrier plein et se lève. Elle se dirige vers la cuisine, cherche dans les placards de quoi se faire à manger, ne trouve rien et finit par commander un plat à se faire livrer. Note pour demain, appeler sa mère pour qu'elle l'emmène faire des courses. Qu'elle raque un peu la vieille.

Dépitée, elle s'assoit devant un programme merdique et attends son repas en sortant une énième clope qu'elle ne fumera pas jusqu'au bout, après tout elle a une image de fille de bonne famille à respecter.

Putain de vie.

Publié dans Couplet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lesdoucesparoles 18/03/2015 13:23

Hello !
C'est un texte très fort que tu nous présentes là. On ressent beaucoup les émotions que tu as voulu transmettre à travers ce texte !
Bonne journée :)

Onali 18/03/2015 13:34

Bonjour lesdoucesparoles !
Merci pour ton commentaire. C'est un texte qui sors un peu de mes sentiers battus et je suis contente qu'il trouve un écho parmi quelques uns (ou quelques unes). Peut-être que j'ai trouvé un truc...Je vais approfondir :) merci encore !

Illyria 17/03/2015 21:39

Joli texte, tu as une très jolie plume! (désolée pour le double commentaire dans l'autre article :p)

Onali 17/03/2015 21:43

Aucun problème ça fait toujours plaisir même si c'est en double ☺ et merci beaucoup

mean girl 17/03/2015 15:11

C'est sincère, vraiment cool !

Onali 17/03/2015 21:42

Merci beaucoup☺

mean girl 17/03/2015 11:29

Super ce nouveau style d'article !
Le début d'une série ?
On peut retrouver la bouquin en librairie ? j'achète !

Onali 17/03/2015 12:43

Il m'en aura fallu du temps pour l'accoucher celui-là bordayl mais une fois lancée je ne m'arrêtais plus..!!
Merci MeanGirl t'es chou et ça me touche..T'es choutouche voilààààààà !
Des bisous <3