L'oubli du superflu

Publié le par Onali

L'oubli du superflu

En ce moment je m'aime bien. Oui. Je m'apprécie et c'est une sensation agréable.

Un peu de repos, un zeste de bronzage sur les épaules et un soupçon de lâcher-prise donnent un résultat positif. Alors je vous rassure, mes complexes sont toujours là et mes vieux démons virevoltent autour de ma tête en une farandole désuète.

Sauf que...que quoi ? Que je me sens mieux. J'oublie de me flageller régulièrement et de culpabiliser dès que j'ouvre un oeil. Je suis plus souriante et plus calme. Presque gouailleuse...

Étonnament, plus j'enlève les couches de vêtements, moins je ressens l'envie de me cacher. Même que j'ai réussi à montrer mes bras ce weekend. My God.

Le soleil sur ma peau, les siestes réparatrices et toutes ces petites choses positives mises bout à bout font de moi une femme féminine et plus paisible. Loin de moi l'idée de prôner la sempiternelle ritournelle "je m'assume avec mes kilos en trop", c'est plutôt l'idée d'oublier le superflu qui prime. Et du superflu j'en ai un peu beaucoup. Mais ça ne m'arrête plus. Je ris, je pleure, je m'autorise à ressentir autre chose que de la peur et de la timidité. C'est peut-être ça le secret.

Je me permet la joie, l'amour et le bonheur. Je touche du doigt la sérénité et ce n'est pas sans fierté que j'effleure tout ça.

Le short est mon ami (haaan mes cuisses), le débardeur transparent me libère (haaan mon bidon), l'oubli de gilet est salutaire (haaan mes bras) et les tongs légères supportent mon poids sans se plaindre. Bref, ça fait du bien.

Si tout ça n'est pas d'une joliesse infinie, je ne sais plus quoi faire.

Allez je m'arrête avant de vous écoeurer et je vous envoie mille baisers tout ensoleillés et de l'amour tanti plein...🌹🌞

Publié dans Chansonnette

Commenter cet article