"Une vie entre deux océans" de M.L Stedman

Publié le par Onali

"Une vie entre deux océans" de M.L Stedman

Ce livre est un bijou qui s’ignore.

Certes, je ne vous cacherais pas que l’écriture est parfois faiblarde et que les personnages manquent de profondeur dans leur caractère. Cela est peut-être dû à l’époque pendant laquelle le livre situe ses personnages, les sentiments et les émotions étaient moins intellectualisés et moins analysés.

Ces légers défauts sont largement compensés par le récit que l’auteur fait des conditions de vie d’un couple dont l’homme est le gardien du phare.

J’ai toujours été curieuse de savoir comment le temps s’égrenait lorsqu’on était gardien de phare. Comment pouvait-on s’occuper, ne pas devenir fou et affronter la solitude ?

Dans notre vie moderne, il est rare de croiser encore ces professionnels des mers et leurs histoires se perdent peu à peu.

Je me suis plongée avec délice dans la description de Tom Sherbourne, personnage aimant et qui n’hésite pas à se sacrifier pour protéger ce en quoi il croît dur comme fer, ce en quoi il a mis toutes ses forces, ce en quoi il se bat pour gagner son droit au bonheur.

C’est un récit envoûtant rythmé par les bouleversements climatiques mais également par les affres intimes des personnages centraux de cette île.

Les sentiments sont comme les saisons, tour à tour tendres, doux et nonchalants comme la chaleur de l’été, puis coupants, rugissants, pénétrants comme le vent glacial de l’hiver. On est embarqués de force par les rebondissements qui ont lieu, on souffre et on serre les dents en partageant la douleur de ces personnages abîmés par la vie, par les lois, les contraintes et les règles.

Parce que ce récit met en avant le carcan étouffant d’une moralité bien-pensante, qui déchire la liberté d’aimer que s’octroie une femme au bord du désespoir.

Ce livre décrit avec justesse les aléas de la vie lorsque l’on subit le choix des personnes qu’on aime plus que tout. Jusqu’à la fin.

"Une vie entre deux océans" de M.L Stedman chez Stock

Publié dans Partitions

Commenter cet article